Rencontrer des ladyboys au Japon: mode d’emploi

Rencontrer des ladyboys au Japon est loin d’être aussi évident que dans les autres pays d’Asie. Pourtant, en cherchant bien, on découvre de nombreux lieux où faire des rencontres… Je vous montre tout dans la suite de l’article.

Où rencontrer des ladyboys au Japon?

Sur Internet

Ce qui est vrai pour la Thaïlande et les Philippines l’est encore plus pour le Japon. La raison est plutôt simple, il vous sera très difficile de rencontres des ladyboys (surtout si vous êtes à la recherche de relations sérieuses ou amicales) en vous baladant dans les rues de Tokyo.

En faisant une recherche rapide sur les 3 sites que je recommande habituellement, on constate que tout de suite que celui qui propose le plus de profils est sans conteste Tranny Dates.

Japanese ladyboy

 

Vient ensuite le site LadyboyKisses avec 31 profils à l’heure où j’écris ses lignes

 

Japanese ladyboy

 

Et viens ensuite le site Myladyboydate avec un tout petit 18.

 

Japanese ladyboy

A noter que Tranny Dates est avant tout un site de plan cul. Inutile de vous y inscrire pour trouver l’amour. Pour cela il faudra vous rendre sur les 2 autres sites. Les 2 se valent, je vous conseille donc de vous inscrire sur les 2 et de faire un tour des profils avant de faire votre choix.

Tranny Dates:

Le test complet: cliquez ici

Se rendre sur le site: cliquez ici

LadyboyKisses:

Le test complet: cliquez ici 

Se rendre sur le site: cliquez ici

Myladyboydate: 

Le test complet: cliquez ici 

Se rendre sur le site: cliquez ici 

Le tourisme sexuel et le milieu de la nuit

Tout comme en France, il faut être un habitué pour connaitre les lieux où rencontrer des ladyboys, le temps d’une soirée. Pour cet article, je me contenterais de Tokyo (et il y a de quoi se mettre sous la dent). Pour cela, pas de secret, il faudra vous rendre dans les quartiers connues pour leur vie nocturne.

Le premier quartier n’est autre que Roppongi. Même si les bars à ladyboys ne sont pas majoritaires, il y a en a suffisamment pour se faire plaisir.

Bar

  • Motown
  • Black Horse Bar
  • Gaspanic

Cabaret

  • Kingyo Roppongi

Voilà un bon aperçu des lieux de rencontres pour croiser des “japanese ladyboy”. Certes on est loin de l’image qu’on nous sert dans les films de Miran, mais en cherchant bien et en prenant son temps, on n’est pas à l’abri d’une belle rencontre.

Comme toujours, le mieux est de pouvoir séjourner au Japon un mois minimum question de bien repérer les lieux et de prendre le temps de faire connaissance.

POST A COMMENT.